Description

Une nouvelle exposition s’est glissée au sein du musée rural de Binsfeld. Il s’agit d’une exposition illustrant l’arrivée et l’intégration des fermiers néerlandais dans les années 50 au Luxembourg.

Une nouvelle exposition s’est glissée au sein du musée rural de Binsfeld. Il s’agit d’une exposition illustrant l’arrivée et l’intégration des fermiers néerlandais dans les années 50 au Luxembourg.

L’idée de créer une exposition concernant les fermiers néerlandais au Luxembourg est née en 2017. Le syndicat pour la défense des intérêts locaux Binsfeld – Holler – Breidfeld a décidé qu’en plus de la multitude de thèmes abordés dans le musée, il était important de montrer l’impact de l’arrivée des fermiers néerlandais dans le secteur agricole luxembourgeois.

Le but de l’exposition était de montrer l’importance de l’immigration néerlandaise sur le secteur agricole luxembourgeois et ses bienfaits sur celui-ci. En effet, beaucoup de jeunes luxembourgeois issus de familles de fermiers étaient attirés par l’industrie du fer, celle-ci étant dès lors plus rentable. Ainsi il y eut progressivement une pénurie de main d’œuvre et de ce fait une opportunité pour les fermiers immigrés néerlandais. Leur formation agraire moderne a permis le développement progressif du secteur agricole luxembourgeois ainsi qu’une exploitation plus intensive afin d’obtenir un meilleur rendement. Actuellement à la 3è génération, les immigrés d’autrefois sont maintenant totalement intégrés dans la vie luxembourgeoise. De plus ce thème permet d’inclure les touristes néerlandais.

Cette exposition aurait dû être inaugurée lors d’une fête folklorique, réunissant aussi bien des associations néerlandaises que luxembourgeoises, début avril 2021. Cependant, avec les mesures sanitaires en vigueur à ce moment-là, il a été décidé de reporter celle-ci à une date encore indéterminée actuellement. Pourtant, même sans inauguration officielle, l’intérêt que portent aussi bien les visiteurs néerlandais que luxembourgeois pour cette nouvelle exposition ne décroit pas, bien au contraire, certains habitués du musée s’y rendent majoritairement pour pouvoir admirer celle-ci.